Afghan Box: le photomaton de rue

Une éloge à la lenteur, une raison de prendre le temps, celui d’être ensemble.

Partager un patrimoine photographique, voyager dans le temps et faire ensemble.

De ces motifs nous proposons cette intervention/médiation « afghan box ».

Grâce à cet outil, le public expérimente, repense la photographie à échelle humaine et peut re situer intellectuellement le principe de l’optique. Et puis, surtout il repart avec son portrait !

L’afghan box

Photomaton de rue, à l’ancienne, l’afghan box est une machine à photographier et à développer une image. En effet, en une dizaine de minutes, le modèle repart avec son portrait entre les mains.

1/ réglage – prise de vue

2/ développement dans les bacs à l’intérieur de la boite : révélateur + fixateur

3/ retirage en positif de l’image

Intervenant en duo ou en solo, nous aimons ce geste « expérimental » de la photographie.

En solo, c’est tout une ambiance poétique qui est posée, faite de trois bouts de ficelles: appareils photo anciens, livres, carnets, radeau en bois, fleurs et cailloux… En une quinzaine de minutes vous repartirez avec votre portrait entre les mains glissé dans une belle pochette. Vous pourrez même déposer quelques mots doux de votre voyage photographique sur la machine… à écrire de l’atelier du photographe!

En duo « la brigade », nous intervenons sur vos évènements/festivals où il y a beaucoup de personnes à photographier! Nous nous complétons par nos différences : l’une est plus technicienne, l’autre va jouer des accessoires et va chercher une approche esthétique des imprécisions de cette boite.

Publicités